Moez Marrakchi | Directeur de Simataï Tunisie
septembre 8, 2021

Focus sur : Moez Marrakchi, Directeur de Simataï Tunisie

Graphiste d’origine, Moez s’est retrouvé par un heureux hasard dans le giron de la photographie. En plus d’être passionné par les nouvelles technologies et le sport, il adore relever de nouveaux challenges et il est toujours à l’affût de nouveautés. Chez Simataï, il exerce sa passion tout en la transmettant et en apprenant à s’organiser au quotidien. Découvrez le portrait de l’un des piliers de notre organisation : Moez Marrakchi !

Quel est votre parcours ?

Après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai suivi des études d’ingénierie et de comptabilité. En parallèle, je travaillai à mi-temps pour un photographe. Ce qui était au départ un simple job étudiant m’a finalement permis de révéler ma vraie vocation et de mettre le doigt sur ma passion : le monde de l’image et du numérique, la photographie, le graphisme, la postproduction, les nouvelles technologies, le Game Art, la 3D… Je suis un vrai geek ! De nature curieuse, je me suis intéressé seul à tous ces sujets et ai appris tout ce que je sais en autodidacte.

Mes connaissances m’ont permis de rejoindre une société française de publication en tant que graphiste et retoucheur. Quelques années plus tard, je suis devenu directeur artistique/associé de cette même structure. En 2006, j’ai rencontré Simataï et me suis mis à travailler pour l’entreprise en freelance. En octobre 2015, Stéphane m’a permis de rejoindre cette belle aventure pour devenir le fondateur et directeur de Simataï Tunisie.

Comment décririez-vous votre travail ?

Chez Simataï Tunisie, je suis en charge de la mise en place de l’unité de production et de veiller à son bon fonctionnement. Mon rôle est de recruter, former et gérer les nouveaux collaborateurs. Ce que je préfère dans mon poste, c’est faire de la veille technologique et découvrir de nouvelles techniques. J’adore les partager avec l’ensemble de nos structures dans le monde et surtout chercher à optimiser notre façon de faire, pour être toujours au top et satisfaire nos clients !

Pour vous, Simataï c’est…

Une aventure, un challenge de tous les jours, ma façon à moi de lier l’utile à l’agréable ! Ça n’est pas donné à tout le monde de vivre de sa passion et j’ai cette chance. Je fais la connaissance chaque jour de nouvelles personnes sur trois continents et nous œuvrons tous ensemble vers un même objectif. C’est génial ! Chez Simataï, on apprend en s’amusant tout en essayant d’être les meilleurs dans notre domaine : la postproduction.

Quel est votre meilleur souvenir jusqu’à présent ?  

Des souvenirs, j’en ai beaucoup ! Chaque fois que je reçois un remerciement, un encouragement ou un message de félicitations d’un client, je l’imprime et je le lis à haute voix à toute la team. Car chez Simataï, nous sommes soudés et nous partageons les efforts, mais aussi les réussites.

J’aime beaucoup les moments où nos équipes se rejoignent. Je me souviens en 2017, du temps où nous avions encore le droit de sortir le soir, nous avions organisé un diner avec toute la team Tunisie et la direction française en visite chez nous. C’était une belle soirée avec de la joie et plein de bonnes annonces.

Et sinon, qu’est-ce qui vous fait vibrer ?

Comme tout geek qui se respecte, toute innovation dans notre domaine me motive et me pousse à me surpasser. Fan de sport, j’essaie d’embarquer le maximum de mes collaborateurs dans cette passion en mettant en place un abonnement de groupe dans une salle de sport. Cela permet de renforcer l’esprit d’équipe, de partager de bons moments hors du cadre professionnel et aussi de prendre soin de notre santé. Car chez Simataï la santé de nos collaborateurs est importante !

Un petit mot pour terminer ?

J’espère que bientôt cette crise sanitaire sera derrière nous, car j’ai vraiment envie de rendre visite à notre équipe vietnamienne. Ce serait super de pouvoir rencontrer en chair et en os mes collaborateurs avec qui j’échange chaque jour.

Je souhaite également pouvoir partager ma passion pour la photographie et le graphisme avec le maximum de personnes, car selon moi, le partage des connaissances est la meilleure façon de progresser dans la vie.

« Partager la connaissance est un devoir, prendre le temps de l’exploiter est un droit. » – Corinne Ghiridlian-Hofmann

Vous avez aimé cette nouvelle interview ? N’hésitez pas à découvrir également celle d’Anh LE, notre directrice administrative au Vietnam !