Comment faire de la photo alimentaire et faut-il la retoucher ?

Banane

 

Depuis quelques années, les marketplaces envahissent l’Internet au grand plaisir des consommateurs ! Cependant, s’il est un domaine qui peine à se distinguer en France, c’est bien celui de l’alimentaire. Heureusement, de grands groupes comptent bien rattraper ce retard en lançant leur propre plateforme de vente en ligne de produits périssables. C’est le cas de Monoprix ou de Carrefour qui comptent bien élargir l’offre d’achat sur le web. D’ailleurs, Carrefour prévoit de proposer jusqu’à 100 000 références sur son site… en voilà des produits à photographier ! Alors, comment faire de la photo alimentaire et faut-il la retoucher ? Simataï vous dit tout ce que vous devez savoir.

Photo alimentaire ou photo culinaire, quelle différence ?

La photo alimentaire n’est pas tout à fait la même chose que la photo culinaire, même si elles ont beaucoup de points communs. La première présente des produits à vendre de manière brute. Un paquet de spaghettis, une cuisse de poulet, un ananas ou encore un sachet de bonbons sont pris de manière simple et généralement détourée ou sur un fond homogène. Ainsi, l’œil de l’acheteur n’est pas attiré par autre chose que par ce qu’il s’apprête à acheter.

La photo culinaire, quant à elle, présente de bons petits plats encore fumants joliment disposés sur une table dressée. Ou alors il s’agit d’appétissants gâteaux ou de sublimes entremets… bref, d’aliments transformés et mis en valeur dans un bel environnement. Le premier type de photo se retrouve principalement sur les sites e-commerce et le second sur les blogs de cuisine.

Quoi qu’il en soit, il est indispensable que l’internaute ait une vue rapide et aussi réaliste que possible du produit qu’il envisage d’acheter ou du rendu de la recette qu’il souhaite réaliser. Pour un site e-commerce, vous pouvez tout à fait choisir de présenter plusieurs images, mais gardez en tête que celle de présentation aura plus d’impact si elle est détourée et qu’elle montre l’essentiel. Ensuite, si vous le souhaitez vous pouvez afficher des clichés plus créatifs en intégrant le produit dans un décor réel ou dans un environnement 3D.

Quels sont les secrets d’une belle photo alimentaire ? Comme vous le savez, prendre des photos de qualité en e-commerce n’est pas une option ! En effet, l’image est la première chose que regarde l’internaute quand il fait une recherche sur une marketplace. Si vous ne disposez pas d’un studio photo ou du matériel adéquat, pensez à faire appel à un photographe professionnel qui saura mettre en avant votre produit alimentaire comme personne.

Si vous comptez vous mettre à la photographie alimentaire, l’un des ingrédients les plus importants à prendre en compte est la lumière. Un diffuseur de lumière peut vous permettre d’adoucir la luminosité. Aussi choisissez une bonne exposition, car il est important que votre image ne soit ni trop sombre ni trop claire. Comme nous l’avons déjà évoqué, en e-commerce l’internaute veut avant tout se rendre compte de ce qu’il achète.

Voici maintenant quelques astuces pour améliorer le rendu d’une photo alimentaire ou culinaire :

  • assurez-vous que vos produits périssables soient frais et sans défauts ;
  • faites briller vos aliments en les badigeonnant avec un peu d’huile d’olive ;
  • réalisez vos photos gastronomiques en soignant la présentation de vos plats ;
  • utilisez la lumière pour mettre en avant vos plats ou aliments et évitez l’éclairage de face ;
  • privilégiez la faible profondeur de champ afin de créer un beau flou en arrière-plan.

La retouche photo est-elle nécessaire sur ce type de clichés ?

Sans plus attendre, nous pouvons affirmer que : oui, la postproduction est indispensable en photo alimentaire ! Tout d’abord, en cas de vente de produits bruts pour un site e-commerce, il est généralement nécessaire de détourer ses ingrédients afin d’être sûr qu’ils ressortent bien sur le site.

Ensuite, il est utile de mettre tous ses produits au même gabarit et de recadrer l’image afin de créer une unité sur la page d’accueil du site. Aussi, les consommateurs aiment voir des ingrédients sous leur meilleur jour et sans défauts. C’est pourquoi il peut y avoir besoin d’effectuer quelques retouches afin d’améliorer la netteté et la qualité de la photographie. Idem pour les corrections de luminosité et d’éclairage. Enfin, sachez que la retouche de photo alimentaire ou culinaire permet de rendre l’ingrédient ou le plat plus appétissant et donc plus désirable vis-à-vis du consommateur.

Vous faites de la photo alimentaire et vous n’avez pas le temps d’en gérer la postproduction ? Contactez Simataï dès maintenant, nous nous chargeons de toutes vos retouches en un temps record !